Responsable GAIA

Global Aquatic Ingredient Assessment™ (GAIA)

GAIA, c'est quoi ?


Votre sécurité et celle de notre planète sont notre priorité absolue. Nos scientifiques travaillent sans relâche afin de constamment réduire l'impact de nos produits sur l'environnement tout en offrant un effet optimal aux familles qui utilisent nos produits au quotidien. C'est la raison pour laquelle, il y a quelques années, Johnson & Johnson Consumer Health, en collaboration avec des experts externes et de nombreuses parties prenantes, a créé et breveté un outil intitulé le protocole Global Aquatic Ingredient Assessment™ (GAIA). Ce dernier nous permet d'évaluer l'impact potentiel de nos ingrédients sur l'environnement afin de prendre de meilleures décisions.

Ce qui distingue GAIA des autres outils et modèles d'évaluation, c'est que le protocole compile les données de plusieurs sources internes et externes, dont des études scientifiques révisées par des pairs et des bases de données du gouvernement. Cet outil breveté est un concept révolutionnaire offrant un aperçu complet des ingrédients et formulations, ce qui nous permet de constamment améliorer nos produits, contrairement à de nombreux modèles qui n'abordent qu'un ou quelques aspects d'un produit pour l'étude de son impact sur l'environnement.


Les consommateurs pensent souvent que les ingrédients entièrement naturels sont bons pour l'environnement et que les ingrédients synthétiques sont nocifs pour la planète. Il s'agit là naturellement d'une généralisation. Des niveaux trop élevés ou une utilisation dans des produits inadéquats de substances naturelles, comme les métaux lourds ou les micro-organismes, constituent eux aussi des problèmes pour l'environnement. Bien souvent, les matières développées en laboratoire peuvent présenter de meilleures propriétés et performances environnementales. C'est la raison pour laquelle le protocole GAIA se penche sur les propriétés plutôt que sur les idées préconçues.



Usage du protocole GAIA


GAIA analyse l'impact potentiel d'un ingrédient en milieu aquatique, en s'axant sur les poissons et les plantes qui l'occupent. Une note est ensuite accordée aux ingrédients sur une échelle de 0 à 100, où 100 représente la meilleure note environnementale. Les ingrédients qui obtiennent une note de 80 ou plus ont un impact potentiel minimal sur nos zones humides, cours d'eau, lacs et estuaires, tandis que les ingrédients avec une note comprise entre 60 et 79 ont un impact aquatique potentiel faible. Les ingrédients qui obtiennent une note inférieure à 60 doivent faire l'objet d'autres examens, évaluations des risques et, dans certains cas, de tests environnementaux supplémentaires.

Nous avons évalué la quasi-totalité de nos ingrédients à l'aide de l'outil GAIA, et nous sommes sur le point de conclure l'évaluation des derniers ingrédients. Dans certains cas, les notes GAIA nous ont permis de prendre des décisions concernant les ingrédients à retirer de notre gamme et les ingrédients à étudier davantage avant de les utiliser pour nos produits. Ce processus soutient une large gamme de programmes de sécurité, de responsabilité et de développement durable. Par exemple, GAIA aide nos formulateurs à prendre des décisions judicieuses concernant les meilleurs ingrédients pour créer des produits sans danger pour l'environnement. Lorsque nous évaluons nos ingrédients dans le cadre de l'amélioration continue de nos produits, nous utilisons le protocole GAIA pour identifier les domaines à risque pour l'environnement et les politiques relatives pour les produits actuels et à venir. L'outil GAIA nous aide aussi à répondre à vos questions concernant la performance environnementale de nos produits et de leurs ingrédients.

Afin de maximiser l'amélioration de l'impact de nos produits sur l'environnement, nous partageons aussi les données GAIA avec les fournisseurs de nos ingrédients, qu'ils soient commercialisés ou en cours de développement, en vue de leur permettre de participer à nos plateformes d'innovation et de collaboration avec les fournisseurs.

GAIA et son approche constituent un moyen transparent de partager avec les consommateurs le contenu de leurs produits, qui finit dans l'environnement, mais aussi avec le reste du secteur les intentions des scientifiques, internes et externes, concernant la collaboration visant à améliorer et réduire notre impact sur la planète.


Fonctionnement du protocole GAIA

1. COLLECTE DE DONNÉES
Le protocole GAIA calcule la note d'un ingrédient à l'aide des données disponibles sur les propriétés de rémanence*, de bioaccumulation et de toxicité (PBT) d'un ingrédient, en utilisant les propriétés chimiques intrinsèques afin d'obtenir une note constante au fil du temps, quel que soit le fournisseur.

Les données de rémanence, de bioaccumulation et de toxicité sont disponibles pour un grand nombre de nos ingrédients, l'outil GAIA permet donc d'obtenir des comparaisons directes et d'encourager nos formulateurs à choisir les meilleurs ingrédients. Ces données proviennent de nombreuses sources, dont des ressources privées et publiques, comme le registre TOXNET de l'U.S. National Institutes of Health et la base de données de l'Agence européenne des produits chimiques.
2. CONVERSION DES DONNÉES EN NOTE NUMÉRIQUE
Les données de chaque propriété sont converties sur une échelle à 100 points, avant d'être combinées en note PBT de l'ingrédient : 50 % pour la rémanence, 25 % pour la bioaccumulation, et 25 % pour la toxicité. La rémanence est plus importante car la dégradation rapide limite l'effet de la bioaccumulation et de la toxicité.

3. CALCUL DE LA NOTE D'UN INGRÉDIENT
La note finale est un chiffre compris entre zéro et 100. Une note élevée signifie qu'un produit est plus sûr pour l'environnement.

Dans certains cas, les données publiées ne sont pas disponibles et nous utilisons des modélisations. Dans ce cas, les notes sont réduites pour refléter l'incertitude (par ex. lors de l'usage de modèles in silico pour combler les données empiriques manquantes).

4. CALCUL DE LA NOTE FINALE D'UN PRODUIT
Outre les ingrédients, l'outil GAIA utilise une moyenne pondérée de tous les ingrédients d'un produit pour obtenir la note du produit fini (FPS). L'échelle à 100 points est utilisée pour prendre des décisions concernant la commercialisation du produit.

La rémanence désigne la durée nécessaire pour la décomposition d'un produit. Si un élément est facilement biodégradable, il se décompose rapidement en micro-organismes dans l'environnement (ou dans les installations de traitement des eaux usées). Certains ingrédients peuvent aussi se décomposer dans l'air (s'oxyder) ou à la lumière. Les éléments minéraux et les organismes comme le sable peuvent devenir plus petits sans toutefois que leur composition chimique ne change, ils sont donc généralement considérés comme rémanents. C'est la raison pour laquelle nous évaluons aussi d'autres propriétés, comme la bioaccumulation, qui mesure si un ingrédient est absorbé à un taux plus élevé que le taux de métabolisme ou d'excrétion. Certains produits chimiques s'accumulent dans un organisme au fil du temps, ce qui se multiplie en suivant la chaîne alimentaire. Si ces produits chimiques sont associés à la toxicité, le problème s'intensifie au fil du temps, et la dose toxique est transmise à d'autres organismes. C'est la raison pour laquelle l'évaluation PBT étudie différents niveaux écologiques, les organismes types sont les algues, un petit crustacé aquatique et le poisson.